Georgia on my Mind : l’amour rend-il aveugle ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

[5/5]
Georgia on my Mind Piano SoloGeorgia on my Mind est une chanson d’ordinaire associée à Ray Charles. Ce grand monsieur du jazz l’a en effet rendue plus que populaire depuis les années 60, preuve s’il en fallait qu’il n’est pas nécessaire de voir correctement pour chanter juste.

Pourtant, notre crooner à lunettes n’est ni le seul, ni même le premier à l’avoir fredonnée. La liste des chanteurs à succès ayant inscrit Georgia on my mind à leur répertoire est tellement impressionnante qu’il serait plus rapide d’énumérer ceux qui ne l’ont pas chantée.

L'obscur compositeur de Georgia on my Mind

Hoagy Carmichael Compositeur de Georgia on my MindIl n’en reste pas moins que l’homme à l’origine de ce tube interplanétaire est beaucoup moins connu dans les chaumières : Hoagy Carmichael, ça vous dit quelque chose ? Il y a 5 minutes encore moi non-plus, avant de lire sa bio sur Wikipedia. J’ai passé 15 jours à jouer un morceau en me répétant : « il est quand-même balèze, ce Ray, c’est un sacré beau morceau qu’il nous a pondu-là » !

La version originale de Georgia on my Mind date donc de 1930, interprétée par Hoagy lui-même au piano et au chant.

Des paroles pas très claires

Georgia, Georgia, tout au long de la journée…  Aussi douce et limpide que le clair de lune à travers les pins… Dans mes rêves paisibles je vois la route qui me ramène à toi… Pendant 15 jours je me suis dit : « elle en a de la chance, cette Georgia. Un tel hommage n’a pas dû la laisser indifférente. Preuve s’il en fallait que l’amour rend aveugle… ».

Georgia FlagEt bien figurez-vous que Georgia n’est pas une femme. Non. Il s’agit de l’état américain de Géorgie. Bof. Si j’ai bien saisi l’anecdote palpitante racontée par Hoagy Carmichael dans son autobiographie, ce serait un de ses proches, un saxophoniste – détail essentiel – qui lui aurait un jour soufflé : « Hoagy mon pote, si tu écrivais une chanson sur la Géorgie ? ». Si après ça vous n’avez toujours pas envie de lire l’autobiographie de Carmichael…

Georgia on my mind au piano

Toutes ces petites indiscrétions vous auront forcément mis en appétit, alors il n’est que temps de découvrir mon interprétation de la partition pour piano de Noviscore, dont la transcription est toujours aussi soignée !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Une pensée sur “Georgia on my Mind : l’amour rend-il aveugle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *